Bien ou Bien x Endro : découvrez ce joli coffret de 6 soins à offrir pour la fête des mères 🌸

Cosmétiques : "Avec les fruits et légumes frais, le champ des possibles est infini!"

Cosmétiques : "Avec les fruits et légumes frais, le champ des possibles est infini!"

temps de lecture:
Dans les recettes pointues de Freedge Beauty, les ingrédients principaux sont toujours des fruits et légumes bio, locaux et de saison. Pourtant, Laurence, Arnaud et Fabrice ne sont pas cuisiniers, mais co-fondateurs d'une marque de cosmétiques frais, efficaces et 100% d'origine naturelle.
Freedge Beauty

Découvrez les cosmétiques frais de Freedge Beauty !

Dans un lieu tout simplement appelé “Le Pressoir”, au sein du Biopôle Clermont-Limagne, les fruits et légumes, fraîchement récoltés, sont soigneusement épluchés et découpés. Ils tombent dans un vaste sac. Celui-ci se fait écraser par une grande presse, à froid, sans jamais échauffer les ingrédients : tous les nutriments sont ainsi préservés. Une entreprise de jus multivitaminés, installée au cœur de l’Auvergne ? Non, une société de cosmétiques frais, à base de végétaux bio, locaux et de saison. 

Freedge Beauty est la jeune marque - mais déjà une dizaine de salariés ! - d’un trio qui en connait un morceau sur le vaste univers des cosmétiques. Laurence Caisey, d’abord, est physicienne et ingénieure en optique de formation. “Je suis arrivée un peu par hasard chez L’Oréal. J’y suis restée 23 ans !”, raconte-t-elle. Elle fait de la Recherche & Développement dans des postes à l’international : “cela m’a permis de comprendre le développement d’un produit à 360°”. En 2014, elle quitte l’entreprise et créé BoostInnov - après une année de clause de non concurrence - une “agence d’innovation produit en cosmétique, autour de l’éco-conception”, qui existe d’ailleurs toujours aujourd’hui. 

Des fruits et légumes et des soins Freedge Beauty
Freedge Beauty

C’est là qu’elle va rencontrer ses futurs associés. Fabrice Guyon, spécialiste du marketing, est passé par les groupes L’Oréal et Johnson & Johnson (Le Petit Marseillais, Neutrogena…). Quand nait son projet de créer une marque responsable, il en parle à son ami Arnaud Martin, le commercial de la bande. “Fin 2016, ils sont venus me voir pour que je les accompagne dans le développement de la production. Au bout de 2 mois, je trouvais ça vraiment passionnant : je voulais aussi faire partie de l’aventure !”, se souvient Laurence.

Voici donc le trio constitué. Les co-fondateurs de Freedge Beauty vont passer du temps, énormément de temps, à concevoir les soins pour le visage parfaits, en continuant d’ailleurs tous leurs activités respectives dans un premier temps. “Notre chance, c’est qu’un industriel des actifs, Jean-Yves Berthon, PDG de Greentech, a aimé le projet. Il nous a ouvert gracieusement les portes de son labo. Cela a été une vraie opportunité et un gain d’expertise !”, explique Laurence. Tout d’abord, les trois créateurs cherchent à formuler des cosmétiques 100% naturels, “avec la même sensorialité que les best-sellers du marché, remplis de pétrochimie”. Le tout vegan et sans huile de palme !

Duo crème et sérum - SOS Confort/ Freedge Beauty
Duo crème et sérum - SOS Confort/ Freedge Beauty

Cette première étape dure un an. Au moment d’ajouter des actifs aux recettes pour garantir leur efficacité, de nouvelles interrogations arrivent : “les actifs viennent souvent du bout du monde, sont transformés et filtrés”. L’illumination vitaminée déboule lors d’un salon professionnel, fin 2018. Laurence raconte : “Je déguste le jus d’une start-up. Le fondateur me raconte que ses jus sont de grande qualité, car pressés à froid, par une presse quasi unique, avec seulement deux fournisseurs dans le monde. Je me dis : et pourquoi pas ?”

“Coup de frais en cosmétique !”

Trois jours après, les entrepreneurs-inventeurs-cuisiniers ajoutent des jus dans leurs produits. Résultat ? “C’est une catastrophe. Les formules cosmétiques de base ne sont pas du tout compatibles avec ça”. Mais l’équipe persévère : il faut tout réinventer… Ce qui prend un an et demi de plus ! Au printemps 2019, tout est fin prêt : la campagne de financement participatif sur Ulule est lancée. “Freedge Beauty : coup de frais en cosmétique !”, annonce la page du projet. En octobre, les premiers produits sortent.

Routine détox de Freedge Beauty
Routine détox/ Freedge Beauty

Baume démaquillant, lotion, sérum, masque, crème, contour des yeux… Peu à peu, l’équipe de Freedge peaufine sa gamme, 100% d'origine naturelle (avec par exemple des émulsionnants issus d'algues ou du sucre fermenté comme épaississant). La constante, c’est que Laurence, Arnaud et Fabrice ne rigolent pas avec la fraîcheur, la saisonnalité et le Made in France : “nous travaillons avec des producteurs français. Leurs fruits et légumes - tous labellisés bio - représentent au minimum 74% de la formule de nos crèmes et jusqu’à 93% pour les sérums. Nous avons même trouvé des produits qui ne poussent habituellement pas en France, comme de l’aloe vera breton ! Et nous n’utilisons que des produits de saison”. Les listes d’ingrédients peuvent donc varier en fonction du mois de l’année. 

Nous travaillons avec des producteurs français. Leurs fruits et légumes - tous labellisés bio - représentent au minimum 74% de la formule de nos crèmes et jusqu’à 93% pour les sérums.

Un menu différent pour chaque type de peau

Comment ça se passe ? “La peau a des besoins spécifiques (bonne mine, hydratation…). Nous avons identifié les nutriments qui ont des bénéfices sur la peau. Par exemple, pour la gamme détox, nous recherchons les polyphénols et le zinc. En ce moment, nous les trouvons dans les pamplemousses et les pommes. Cet été, ce sera dans les fraises et les tomates ! Nous avons un calendrier précis, qui garantit l’efficacité, quel que soit le cocktail. On retravaille l’équilibre de la formulation pour chaque changement de cocktail… Comme des cuisiniers !” En pratique, les étiquettes des pots et flacons mentionnent les bénéfices des produits… Et on reçoit à la maison un “packaging secondaire” contenant la liste INCI du moment. “Nous avons repensé la manière de produire et de packager… En tenant compte de la réglementation européenne, bien sûr !”, souligne Laurence. 

On retravaille l’équilibre de la formulation pour chaque changement de cocktail… Comme des cuisiniers !

De plus “nous avons souhaité géré la chaîne de valeurs de A à Z. Nous avons donc créé notre propre site de recherche et de production, afin de maîtriser le frais. Nous recevons les fruits et légumes, les préparons et réalisons les jus. Puis nous formulons, conditionnons et envoyons... Tout cela en une seule journée”. Donc, zéro stock chez Freedge Beauty !

Sur chaque emballage, la date de production est affichée. Ensuite, “la date d’efficacité garantie est d’environ deux mois, en sachant que nos contenants correspondent à un mois d’utilisation. Ce n’est vraiment pas un problème de sécurité - nous utilisons de l’extrait de racine de radis, un antimicrobien qui agit comme un conservateur - mais un sujet de taux de nutriments : il y a beaucoup plus de vitamines et minéraux dans le frais !”. D’ailleurs, il est fortement recommandé de conserver ces soins au réfrigérateur. 

Nous recevons les fruits et légumes, les préparons et réalisons les jus. Puis nous formulons, conditionnons et envoyons... Tout cela en une seule journée.

Fruits rouges et produits Freedge Beauty
Freedge Beauty

Enfin, l'ambition zéro déchet est forte : l’équipe a choisi des emballages réutilisables en verre et en aluminium. Dans chaque colis, une enveloppe pré-affranchie ou un bon retour permet de les renvoyer à la marque : ils seront nettoyés, stérilisés et remplis à nouveau pour vivre leur meilleure deuxième (ou plus !) vie. À ce jour, déjà 30% des clients renvoient les contenants !

Et pour la suite ? Laurence, Arnaud et Fabrice mijotent de nouveaux soins colorés, une édition avec de la rose et du gingembre (cultivé dans l'Hexagone !) pour la Fête des mères, par exemple. Ils travaillent aussi sur une nouvelle approche, à base de laits végétaux frais. Dans une démarche de co-création avec sa communauté, Freedge termine le développement de soins pour le corps, à venir très bientôt : “Après le boom du bio, nous voulons installer le frais, dans toutes les catégories de cosmétiques. On travaille sur des produits pour les cheveux, on aimerait aussi faire du maquillage. Avec les fruits et légumes frais, le champ des possibles est infini !”

Découvrez les cosmétiques de Freedge Beauty !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Lucie de la Héronnière
Responsable éditoriale
Lucie a travaillé pendant une dizaine d'années pour la presse et l'édition. Sa spécialité ? L'alimentation et ses enjeux. Pour Bien ou Bien, elle plonge désormais dans toutes les facettes de la consommation responsable.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles