Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

By Tiline

By Tiline propose des objets du quotidien beaux, utiles et durables, pour la cuisine et le salon.

Marque créée en 2017 à Paris (Île-de-France, France).

Engagements de la marque

Carafes, gourdes, bocaux, petits pots pour bébés... En route vers le zéro déchet ! Ces beaux contenants en verre fabriqués en France et peints à la main nous encouragent assurément à acheter en vrac.

  • Zéro déchet

    Viser le "zéro déchet", c'est réduire au maximum le volume des poubelles des entreprises et des consommateurs.

  • Fabriqué en France

    Préserver le savoir-faire français, soutenir l’économie locale et limiter le kilométrage… Cocorico !

La marque

Objets du quotidien beaux, utiles et durables

By Tiline, c’est une histoire de famille : la marque est portée par deux sœurs, Domitille et Justine, avec leur maman Bérangère. En 2019, elles développent leur premier produit, la bougie hybride en porcelaine de Limoges... Une fois la cire consumée, le contenant peut vivre 1000 nouvelles vies ! En 2020, alors qu’elles achètent de plus en plus en vrac, elles décident de créer de bien beaux objets : “Nous nous sommes donné la mission un peu folle d’embellir la transition écologique avec des contenants en verre décorés”, écrivent-elles sur leur site. Bocaux, bouteilles, carafes, et même pots pour bébés, la gamme s’agrandit peu à peu !

“Pour une vie sans plastique”, l’équipe entend valoriser des savoir-faire artisanaux, et notamment celui de la peinture sur verre : “la finesse des traits, l’éclat et la nuance des couleurs, l’unicité de chaque pièce”. Bien sûr, Domitille, Justine et Bérangère ont choisi le Made in France. Ainsi, pour les bouteilles et les petits pots, le verre vient de Lagnieu, dans l’Ain, avant d’être décoré à Limoges, en Haute-Vienne. Les bocaux en verre et les carafes sont fabriqués à Arques, dans le Pas-de-Calais, puis peints à la main à Paris. D’ailleurs, la marque bénéficie du label “Fabriqué à Paris”. “Cela nous tenait vraiment à cœur de conserver une partie de la production à Paris”, précise le trio.