Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

L’alimentation, “locomotive de la consommation responsable”

L’alimentation, “locomotive de la consommation responsable”

temps de lecture:
Selon le Baromètre 2021 de la consommation responsable (GreenFlex/ ADEME), l'aspiration à concilier consommation et respect de l'environnement est de plus en plus présente en France. Et tout particulièrement dans le domaine de l'alimentation.

L’édition 2021 du Baromètre de la consommation responsable, réalisée par GreenFlex (société qui accompagne les entreprises et les territoires dans leur transition énergétique, environnementale et sociétale) et l’Agence de la Transition écologique (ADEME), montre que “le «consommer moins et mieux» gagne du terrain” et que l'on tend de plus en plus à “appliquer ce principe pour chaque poste de dépense quotidien”. Un échantillon représentatif de la population a répondu à un questionnaire orienté sur 4 secteurs : les produits d’entretien, les cosmétiques, les biens d’équipement et appareils électroniques et enfin… l’alimentation et la restauration.

Le "consommer moins et mieux" gagne du terrain.

Une locomotive

Selon l’étude, ce dernier domaine “reste la locomotive de la consommation responsable”. “Rien d’étonnant quand on sait que notre alimentation représente entre 20 % et 50 % de notre empreinte environnementale et que nous gaspillons (sur l’ensemble de la chaine de production) 10 millions de tonnes d’aliments par an (soit 150 kg par personne)”, souligne l’ADEME.

Des pratiques plus durables sont largement adoptées à la maison, via divers leviers. Ainsi, en cuisine, 79% des Françaises et Français essaient de ne pas jeter, en adaptant les courses, en réutilisant les restes ou en utilisant les fanes, par exemple… Trois personnes sur dix se déclarent flexitariennes, puisqu’elles mangent du poisson ou de la viande occasionnellement et ont réduit leur consommation. D’ailleurs, 22% des sondés ont fait évoluer leur régime alimentaire ces dernières années, majoritairement pour des raisons environnementales et/ou de bien-être animal.

Du côté de l’alimentation à l’extérieur de la maison, 81% des Français et Françaises “aimeraient que les restaurants leur proposent systématiquement d’emporter les restes de leur repas lorsqu’ils ne le terminent pas sur place”. Et 77% souhaiteraient que les restaurants et cantines proposent plus de produits biologiques ou locaux. 

Grande tendance

Les autres domaines analysés confirment cette aspiration à une consommation plus durable, malgré certains freins (comme les prix, par exemple) : 92% des sondés aimeraient avoir des appareils électroniques qui durent plus longtemps. Ou encore, 78% voudraient mieux comprendre la composition des produits d’entretien. Il y existe aussi une bonne consciences des mécanismes marketing : 77% des personnes interrogées pensent qu’en “périodes promotionnelles, les marques font tout pour nous faire acheter des produits dont nous n’avons pas vraiment besoin”.

GreenFlex conclut que cette volonté de "moins et mieux" reflète "l’urgence pour les marques de se transformer en profondeur et d’accompagner les consommateurs, tant par leur offre que par leur communication, vers un modèle de consommation plus soutenable : une sobriété désirée et désirable”

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Lucie de la Héronnière
Responsable éditoriale
Lucie a travaillé pendant une dizaine d'années pour la presse et l'édition. Sa spécialité ? L'alimentation et ses enjeux. Pour Bien ou Bien, elle plonge désormais dans toutes les facettes de la consommation responsable.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles