Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

"Une marque de fast-fashion ne peut pas être engagée pour une mode durable"

"Une marque de fast-fashion ne peut pas être engagée pour une mode durable"

temps de lecture:
Nolwenn Colléter a créé ANDARTA. En tant que marque de puériculture engagée, comment éviter le greenwashing ? Elle partage son expérience et quelques conseils...
Bien ou Bien
Couverture e-book greenwashing

📢 C'est quoi, le greenwashing ? Comment des entreprises engagées travaillent d’arrache-pied pour éviter cet “éco-blanchiment” présent à tous les coins de rue ? En tant que consommateurs et consommatrices, comment l’éviter ? Le sujet vous intéresse ? Téléchargez notre e-book en vous inscrivant à la newsletter de Bien ou Bien !

Nolwenn Colléter a fondé ANDARTA, une marque de puériculture. Elle imagine notamment des gigoteuses et des doudous éco-conçus, confectionnés au Portugal à partir de coton bio et de polyester recyclé. Elle répond à nos questions anti-greenwashing !

Pour vous, c’est quoi le greenwashing ?

C’est utiliser un discours marketing laissant penser aux consommateurs et consommatrices que la marque met en place des actions respectueuses de l'humain et de l'environnement, alors qu'aucune preuve de ces engagements n'existe. L'objectif ? Séduire davantage pour vendre plus…

En tant que marque engagée, comment évitez-vous le greenwashing ?

En étant TRANSPARENTE sur les matières premières (provenance, composition) ainsi que sur les lieux de confection. En étant en mesure d'apporter LA PREUVE des engagements, en fournissant les certificats des matières premières (exemple : GOTS, OEKO-TEX), en communiquant le nom des fournisseurs, etc.

Une marque honnête permet aux consommateurs et consommatrices de trouver rapidement les informations concernant la composition des matières et le lieu de confection. Ces données ne sont pas facilement visibles ? Interrogez-vous !

Dans le secteur de la puériculture, quels conseils donneriez-vous à la communauté Bien ou Bien pour détecter le greenwashing ? 

Ce qui, à mon sens, démontre le greenwashing : pas de communication sur le lieu de confection, une composition coton biologique SANS LABEL, la création de son propre label en utilisant les symboles de la fleur de coton, du vert, etc. 

Avez-vous d’autres réactions sur le sujet ?

Une marque de fast-fashion ne peut pas être une marque engagée pour une mode durable, respectueuse de l'humain et de l'environnement. Pourquoi ? Parce que son existence repose sur une stratégie de volume de production lui permettant de "tirer" les prix vers le bas. Elle recherche donc les pays où l'on peut produire beaucoup et à moindre coût. De mon point de vue, une marque de fast-fashion avec une communication "green" fait forcément du greenwashing dans la mesure où les valeurs et les objectifs de ces deux mondes sont opposés !

Découvrez le portrait de Nolwenn Colléter, fondatrice d'ANDARTA.

Téléchargez notre e-book en vous inscrivant à la newsletter de Bien ou Bien !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Lucie de la Héronnière
Responsable éditoriale
Lucie a travaillé pendant une dizaine d'années pour la presse et l'édition. Sa spécialité ? L'alimentation et ses enjeux. Pour Bien ou Bien, elle plonge désormais dans toutes les facettes de la consommation responsable.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles