Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Un collectif de marques françaises veut donner une seconde vie au tissu qui emballe l'Arc de Triomphe

Un collectif de marques françaises veut donner une seconde vie au tissu qui emballe l'Arc de Triomphe

temps de lecture:
25 000 mètres carré de polypropylène emballent actuellement l’Arc de Triomphe : c'est la concrétisation du projet des artistes Christo et Jeanne-Claude. Via le hashtag #upwrapping, un collectif de plus de 25 marques et acteurs de l’upcycling en France entend revaloriser au mieux cette matière.
Capture d'écran du post Instagram partagé par les marques du collectif.

Vous avez certainement aperçu des images de l’Arc de Triomphe, à Paris, entièrement “emballé” de tissu. Encore visible jusqu’au 3 octobre 2021, l'œuvre posthume du duo d’artistes contemporains Christo et Jeanne-Claude vise à faire du monument “un objet vivant qui va s’animer dans le vent et refléter la lumière”. 

Pour réaliser cette impressionnante installation, “25 000 mètres carrés de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et 3000 mètres de corde rouge de la même matière” ont été utilisés, souligne le Centre des Monuments nationaux. Le polypropylène est une matière plastique, à partir de laquelle on peut fabriquer des fils et des fibres. 

L’Arc de Triomphe, Wrapped, Paris (1961-2021)
L’Arc de Triomphe, Wrapped, Paris (1961-2021), par Christo et Jeanne-Claude.

25 000 mètres carré de tissu

Quand l’Arc de Triomphe sera déballé, que va-t-on faire de ces énormes quantités de toile ? En théorie, la matière va être recyclée en Allemagne, pour être transformée en billes de plastique, qui serviront pour le revêtement de terrains de tennis ou de football. Mais, depuis la semaine dernière, un collectif de plus de 25 marques françaises entend bien revaloriser ce polypropylène localement, avec plus d’imagination et de créativité.

“Notre idée de leur proposer d’autres pistes d’upcycling pour des usages créatifs et utiles me semble franchement bonne et il ne faut rien lâcher pour rentrer en contact avec eux”, écrit ainsi Guillaume Gibault, le fondateur du Slip Français, sur son compte Instagram.  Grâce au hashtag #upwrapping, les créateurs et créatrices veulent partager leurs nombreuses idées… Et donc rencontrer dès que possible l’équipe de Christo et Jeanne-Claude pour en discuter. À suivre !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Lucie de la Héronnière
Responsable éditoriale
Lucie a travaillé pendant une dizaine d'années pour la presse et l'édition. Sa spécialité ? L'alimentation et ses enjeux. Pour Bien ou Bien, elle plonge désormais dans toutes les facettes de la consommation responsable.

Tags associés à l’article