Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

MOYU

MOYU produit des cahiers réutilisables en papier de pierre.

Marque créée en 2018 à Amsterdam (Pays-Bas).

Engagements de la marque

Ces cahiers ne sont pas comme les autres : leurs pages sont en papier de pierre, une matière très résistante sur laquelle on peut écrire et effacer… Jusqu’à 500 fois ! Autant de papier non gaspillé. Vu la durabilité de cet objet au fil des ans, nous avons décidé de faire une exception à notre critère social : le papier est produit en Asie. En effet, le seul producteur mondial est situé à Taïwan. Il s’agit d’une usine certifiée Cradle to Cradle (Argent), un label basé sur 5 piliers comme la circularité et l’équité sociale. De plus, toutes les conditions de travail relatives à la qualité, à l'environnement et aux aspects sociaux sont conformes aux normes internationales ISO 14001 et ISO 9001.

  • Durabilité et réparabilité

    Pour lutter contre les objets ou les fringues qui s’abîment beaucoup trop vite, il faut du solide, de l’éco-conçu, du réparable !

  • Zéro déchet

    Viser le "zéro déchet", c'est réduire au maximum le volume des poubelles des entreprises et des consommateurs.

La marque

Ecrivez, scannez, effacez (500x), répétez.

Depuis son enfance, Roel Schatorje est passionné par la nature et les animaux. Pendant ses études d’entrepreneuriat responsable, il entend parler pour la première fois du papier de pierre et de sa durabilité… “À cette époque, j’étais trop jeune et inexpérimenté pour m’y lancer moi-même”, écrit-il sur le site de MOYU. Il commence à travailler dans le secteur financier. Il prend chaque jour des pages et des pages de notes, et s’interroge sur l’impact de cette grosse consommation de papier, sans trouver d’alternative satisfaisante.

Plus tard, l’envie de travailler dans un projet plus soutenable le mène à créer sa marque, avec son associé Paul. MOYU propose donc des cahiers en papier de pierre. Qu’est-ce que c’est ? Une innovante “alternative durable au papier "pâte" normal” ! L’objectif, c’est de produire des cahiers sans abattre d’arbres. Il s’agit d’un papier composé de 80% de pierres concassées (carbonate de calcium) issues de déchets rocheux extraits à Taïwan et de 20% de HDPE (un type de plastique) recyclé. Toujours sur l'île, ce mélange est transformé en fines feuilles. “Lors de la production de papier de pierre, aucune eau et aucun agent de blanchiment ne sont utilisés”, précise la marque. Les cahiers sont ensuite imprimés et reliés à Amsterdam. 

Ce sont des cahiers d’un genre très particulier, puisque chaque page, très résistante, est effaçable et réinscriptible… Jusqu’à 500 fois ! Il suffit d’utiliser le stylo spécial fourni avec le cahier. Avec un chiffon humide, on peut ainsi effacer nos textes en un clin d’œil (après les avoir scanné ou photographié si besoin de garder des traces !).

Enfin, comme l'entreprise entend contribuer à la préservation de l'environnement, pour chaque cahier vendu, MOYU plante un arbre avec l’ONG Trees for Kenya, qui “restaure des écosystèmes grâce à une collection diversifiée d'arbres dits indigènes”.