Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Une alimentation saine pour bébé : quésako ?

Une alimentation saine pour bébé : quésako ?

temps de lecture:
L’alimentation de bébé, du lait à la diversification, est évidemment à considérer de près. Quelques questions à ce sujet à Nicolas Sahuc, diététicien libéral et attaché au CHU Lapeyronie de Montpellier.
ID L'info durable

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #1: Bébé (aussi) sera écolo, réalisé par ID L'Info Durable]

Comment savoir si l’on nourrit correctement bébé ?

La première durabilité qui existe dans l’organisme, c’est l’interaction entre le rythme propre de l’enfant, la couverture de ses besoins et son développement. Si vous vous amusez à être toujours dans un rythme imposé par une vision particulière du fonctionnement du corps du style "je dois le nourrir toutes les trois heures", vous allez peut-être créer une surconsommation ; si vous n’êtes que dans les sensations, vous risquez de ne pas assez le nourrir, il va avoir faim tout le temps et vous allez imposer un nouveau rythme : vous êtes à un carrefour de la lecture de l’organisme qui est très particulier.

Pour vous en sortir, vous avez le meilleur outil : les pleurs de l’enfant. Cela implique pour les parents de distinguer les divers pleurs qu’il peut avoir. Ensuite, il faut toujours se référer à un niveau énergétique recommandé par la Société Française de Pédiatrie, qui vous donne des guidelines. Mais il ne faut pas oublier que l’on a des variabilités individuelles. L’autre paramètre, qui sera évalué par le pédiatre, sera la courbe de la stature pondérale.

Allaitement ou lait infantile ?

Ce qui pose problème aujourd’hui, c’est la confusion entre les avis politiques et le domaine de la science. Ce sont deux domaines de réflexion qui ne sont pas au même endroit. Une recommandation ne peut pas avoir toujours la pertinence de viser toutes les situations particulières. Quand vous faites de la nutrition, c’est de la réponse singulière, comme en médecine.

Consulter un spécialiste pour s’intéresser précisément à la singularité de bébé, c’est donc lui donner une chance de bien s’alimenter dès le début...

Oui, le pédiatre par exemple va donner des recommandations en fonction des singularités. L’important, c’est la couverture d’un besoin en quantité suffisante avec un maximum de diversité alimentaire. Donc avec un niveau énergétique suffisant. Attention, dire "équilibré" est dans le langage commun, mais peu savent que leurs repas ne sont pas constitués de tous les groupes d’aliments. Et l’équilibre n’est pas une condition suffisante pour dire que vous êtes en bonne santé. La nutrition, c’est du sérieux. J’ajouterais que l’alimentation de la femme enceinte est prépondérante dans le développement du fœtus. Et la croissance du corps continue jusqu’à 21 ans. Ce que l’on a parfois tendance à oublier aujourd’hui.

⇒ Revenir au sommaire Bébé (aussi) sera écolo

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles