Bien ou Bien x Endro : découvrez ce joli coffret de 6 soins à offrir pour la fête des mères 🌸

Comment fabriquer une tisane artisanale ?

Comment fabriquer une tisane artisanale ?

temps de lecture:
Tout le monde aime siroter une tisane bien chaude les soirs d’hiver... Mais comment sont-elles fabriquées ? Charles Édouard Dubail, alias Charly, nous explique les différentes étapes de la production chez Happy Plantes. Il est responsable du développement chez cette marque d’infusions aux plantes locales, sauvages ou cultivées en bio.
Happy Plantes

Comment se déroule la cueillette des plantes ?

Charly : Nous travaillons avec des cueilleurs professionnels, dont c’est le métier généralement depuis plus de cinq ans, voire plus d’une vingtaine d’années pour certains. Ils le font le matin, pour éviter de cueillir en plein soleil, quand la plante est moins humide, donc plus fragile. Ils récoltent entre un tiers et deux tiers de ce qu’il y a sur la zone collectée. Car il faut toujours laisser une partie qui va se renouveler d’année en année. Bien sûr, ils évitent de détruire les autres espèces qui sont autour du lieu de cueillette pour préserver l’écosystème. La cueillette peut prendre entre trois et cinq heures, sachant que l’objectif est de sécher dans la foulée, pour vraiment bénéficier de l’ensemble des vertus des plantes.

Quelles sont les méthodes pour sécher les plantes ?

C : Les plantes doivent être séchées directement après la cueillette. Et il y a différents types de séchage. Certains utilisent des séchoirs solaires : les plantes sèchent dans des placards qui prennent la chaleur solaire. D’autres vont utiliser des séchoirs au vent, qui sont en hauteur dans une maison et fonctionnent grâce à la circulation de l’air, d’autres vont utiliser des séchoirs à tabac [des séchoirs créés au 19ème siècle, quand la culture du tabac était importante, ndlr]. Il y a autant de séchoirs qu’il y a de cueilleurs !

Et ensuite, quelles sont les dernières étapes ?

C : Il y a l’étape du mondage : enlever les feuilles des tiges. Ensuite, les feuilles sont triées puis coupées. Enfin, on créé le mélange à la main. Chez Happy Plantes, le mélange est mis dans un sachet kraft. Et pour les grands volumes, on a de grands sacs en papier.

Comment préserver au mieux les tisanes à la maison ?

C : Ce que les plantes craignent le plus, c’est la lumière et l’humidité. À la maison, ce qui est important, c’est de les mettre à l’abri, dans un placard, dans un pot en verre, pour être conservées le plus longtemps possible. 

Découvrez les tisanes bio Happy Plantes !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Filomène Netter
Rédactrice
Rédactrice pour Bien ou Bien, Filomène travaille sur la responsabilité sociétale des entreprises à l'école de commerce de Montpellier. Se sentant concernée par ce sujet, elle vous partage ses connaissances.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles