Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

"En lunetterie, il n’est pas obligatoire de mentionner le pays de fabrication"

"En lunetterie, il n’est pas obligatoire de mentionner le pays de fabrication"

temps de lecture:
Dans sa communication, Florence Girard, fondatrice de L'Opticienne Verte, joue la carte de la transparence. Ce qui n'est vraiment pas la norme dans le domaine des lunettes : il n'existe aucune obligation d'informer les consommateurs et consommatrices sur le lieu de fabrication.
Bien ou Bien
Couverture e-book greenwashing

📢 C'est quoi, le greenwashing ? Comment des entreprises engagées travaillent d’arrache-pied pour éviter cet “éco-blanchiment” présent à tous les coins de rue ? En tant que consommateurs et consommatrices, comment l’éviter ? Le sujet vous intéresse ? Téléchargez notre e-book en vous inscrivant à la newsletter de Bien ou Bien !

Florence Girard a créé L'Opticienne Verte, une marque de lunettes fabriquées en France. Elle répond à nos questions anti-greenwashing !

Pour vous, c’est quoi le greenwashing ?

Le greenwashing est une manière d'exposer sa marque ou ses produits de façon à leur donner des critères écologiques et/ ou éthiques et/ ou responsables, alors qu'en réalité, c'est tout l'inverse. C'est une manière de tromper le consommateur en lui faisant croire qu'il consomme durablement alors qu'il soutient des filières qui vont à l'encontre de ses valeurs. Par exemple, un tee-shirt en coton bio, fabriqué à l'autre bout du monde dans des conditions déplorables, peut être vendu comme un tee-shirt "bon pour la planète"...

En tant que marque engagée, comment évitez-vous le greenwashing ?

En tant que marque engagée, je veille à sélectionner uniquement des matériaux et ateliers-lunettier locaux, qui respectent les conditions de travail de leurs employés. De plus, je suis totalement transparente sur la provenance et la fabrication de mes produits, ce qui permet à ma clientèle d'avoir bien plus d'informations qu'elle n'en demande et de réaliser à quel point il est possible de créer des lunettes correspondant aux 3 grands axes du développement durable : social, économique et environnemental.

Dans votre secteur, quels conseils donneriez-vous à la communauté Bien ou Bien pour détecter le greenwashing ?

Je vais vous confier un secret : en lunetterie il n’est pas obligatoire de mentionner le pays de fabrication… Et cela arrange beaucoup de marques. Sachez que si rien n’est inscrit dans la fiche produit ou dans les branches, c’est que le pays de fabrication ne fera pas bonne pub au produit...

Découvrez le portrait de Florence Girard, fondatrice de L'Opticienne verte.

Téléchargez notre e-book en vous inscrivant à la newsletter de Bien ou Bien !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Lucie de la Héronnière
Responsable éditoriale
Lucie a travaillé pendant une dizaine d'années pour la presse et l'édition. Sa spécialité ? L'alimentation et ses enjeux. Pour Bien ou Bien, elle plonge désormais dans toutes les facettes de la consommation responsable.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles