Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Jouets en tous genres... Quels enjeux ?

Jouets en tous genres... Quels enjeux ?

temps de lecture:
Après l’alimentation, les couches, le ménage, les meubles, les vêtements... Faut-il aussi veiller aux jouets et au matériel de puériculture et d’éveil ? La réponse est oui : des enjeux aussi bien sanitaires qu’environnementaux entrent en jeu sur ce plan également.
Photo by Baby Natur on Unsplash

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #1: Bébé (aussi) sera écolo, réalisé par ID L'Info Durable]

Le cas des phtalates

"En Europe, 20 % des jouets testés contiennent des phtalates interdits", titrait le journal Le Monde en février 2018. Sa source ? Un rapport d’inspection de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) testant la présence de certaines substances (plomb, chrome, mercure, amiante, phtalates...) dans des produits de consommation courante distribués sur le vieux continent.

"Près de 20 % des 1202 mesures de phtalates dans les jouets montrent la présence effective de ces plastifiants", un taux "très élevé" selon l’ECHA, soulignait alors le quotidien, et ce malgré leur interdiction. Problème : les phtalates repérés (le DEHP, le DBP et le BBP), utilisés pour rendre le plastique plus flexible, sont classés dans la catégorie des perturbateurs endocriniens. Le Monde rappelle d’ailleurs que leurs "effets délétères (notamment sur le neurodéveloppement, le métabolisme, la fertilité) sont d’autant plus importants que les individus exposés sont jeunes". Un constat qui n’est pas anodin à l’heure où - selon l’ANSES -, le plastique est le matériau le plus couramment mis en bouche (suivi par les textiles) chez les moins de trois ans, et où "les jouets en matière plastique représentent la majorité des jouets achetés en France". "Le polychlorure de vinyle (PVC) représente l’une des matières plastiques les plus utilisées dans le domaine des jouets et les plastifiants les plus utilisés dans le PVC sont les phtalates", précise également l’Agence.

Perturbateurs endocriniens

Un perturbateur endocrinien est un composé chimique dont la particularité est d’interférer avec le système hormonal. Outre les jouets, on peut en retrouver notamment dans certains plastiques, des vêtements, et même des tickets de caisse...

Au niveau des jouets et du matériel de puériculture, d’autres substances suscitent la controverse :

Le bisphénol A

Cette substance chimique de synthèse est généralement utilisée pour la fabrication industrielle de certains plastiques (notamment dans des jouets en polycarbonate). La France a, en juillet 2010, "suspendu la commercialisation des biberons au bisphénol". Son interdiction concerne l’ensemble de l’UE depuis le 1er juin 2011. Son utilisation est également interdite dans l’Hexagone dans les emballages alimentaires. En juillet 2017, le bisphénol A a été classé à l’échelle de l’Europe comme un perturbateur endocrinien pouvant avoir "des effets graves sur la santé humaine".

Le formaldéhyde

Le formaldéhyde est un composé organique volatil pouvant être émis par certains meubles – il est utilisé dans la fabrication de colles. Idem pour certains jouets en bois verni...

Les parfums de synthèse

Attention à la présence de certains parfums de synthèse dans des jouets ou feutres, pouvant être allergènes.

Gare à la surconsommation

On a tendance à vouloir faire plaisir à bébé avec toutes sortes de jeux et une panoplie d’équipements que l’on pense bien pratiques, mais attention, il ne faut pas oublier qu’il finira par être grand et qu’il faudra bien faire quelque chose de tous ces objets ! Il y a ici aussi un enjeu environnemental de taille à surveiller : on estime par exemple que 75 000 tonnes de jouets finissent à la poubelle en France chaque année... Sans compter que certains d’entre eux, notamment ceux avec plusieurs couches de plastique, s’avèrent difficiles à recycler. À compter de 2021, une écocontribution doit être mise en place pour financer leur recyclage – le prix de certains jouets en plastique risque d’ailleurs d’augmenter dans les prochaines années.

⇒ Revenir au sommaire Bébé (aussi) sera écolo 

⇒ Découvrir nos produits de puériculture

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles