Bien ou Bien x Endro : découvrez ce joli coffret de 6 soins à offrir pour la fête des mères 🌸

"Notre mission : démocratiser le maté en France"

"Notre mission : démocratiser le maté en France"

temps de lecture:
Nina Rizzo et Florian Barre sont tous les deux de fins amateurs de maté, une boisson très appréciée de l’autre côté de l’Atlantique, en Argentine. En mars 2020, le couple crée la marque Original Mate: des infusions bio à base de la fameuse plante sud-américaine. Les deux briochins (habitants de Saint-Brieuc, en Bretagne) nous racontent leur histoire, les débuts d’une grande aventure.
Original Mate

Découvrez les produits Original Mate !

“On a toujours eu du maté à la maison. On a commencé à en consommer tout petits avec mon frère et ma sœur. Mon père tenait un restaurant de cuisine sud-américaine. Il nous a transmis tout ce qu’il pouvait de sa culture, y compris le maté", raconte Nina Rizzo. Née en France d'un père argentin et d'une mère bretonne, elle se rend à Buenos Aires pour la première fois à l'âge de 3 mois.

J’ai toujours eu besoin d’avoir un lien entre l’Argentine et la France.

Maté Chaï/ Original Mate
Maté Chaï/ Original Mate

Riche de ses deux cultures, elle est vite familiarisée à cette boisson bien particulière, préparée à partir d'une plante, la "yerba mate". Comme toute sa famille paternelle vit là-bas, Nina s'attache au pays et à ses coutumes : "J’ai toujours eu besoin d’avoir un lien entre l’Argentine et la France. Plus jeune, je voulais un appartement à Buenos Aires où je vivrais six mois de l’année. Bien sûr, les choses ont changé ! C’est en créant Original Mate que j'ai retrouvé mon lien.”

Un produit encore méconnu en France

Pour Florian, l’amour du breuvage argentin n’est pas aussi évident : “Quand on s’est rencontrés il y a 3 ans, Nina m’a fait découvrir le maté traditionnel, fait par son père. C’était extrêmement amer, et je n’ai pas du tout aimé ! Par contre ce qui m’a plu c’était le côté convivial, l’usage.” En effet, le maté est connu pour sa fonction sociale en Argentine. Dans les familles ou entre amis, les argentins se font tous les jours passer la petite calebasse remplie du breuvage. En France par contre, c’est une toute autre histoire : “Ici, on ne partage pas sa calebasse, sa paille ou son verre ! Et puis en terme de goût, ça ne passe pas.” 

Ce qui m’a plu c’était le côté convivial, l’usage.

Pourtant, le maté est très bon pour la santé. Florian nous explique : “Le maté est une plante adaptogène, c’est-à-dire qu’il est à la fois un tonifiant et un relaxant. Adieu la dégringolade après le bref coup de punch du café ! Ça peut paraître antagoniste mais c’est le principe : ça s’adapte aux besoins de ton corps. Tu peux en boire toute la journée !"

Le Maté Détox de Florian et Nina
Original Mate

Alors, pour concrétiser leurs ambitions, les deux amoureux se creusent la tête. Comment faire découvrir ce breuvage aux Européens, dont la culture est si différente ? Nina a une idée : “Toute petite, ma grand-mère me faisait du maté au lait, comme les français boivent du café au lait. Il y a plusieurs façons de le boire ! Avec du sucre, de la bergamote, des oranges râpées, une pointe de café… Ma grand-mère s’éclatait à accorder son maté selon la saison, ses envies ou ses invités.” Pour Nina, il faut donc faire un compromis : “On propose des infusions à base de maté vert. Beaucoup moins amer, bio, le maté vert ressemble plus à un thé. En plus, il permet une infusion longue et il est réinfusable deux à trois fois.”

Avec du sucre, de la bergamote, des oranges râpées, une pointe de café… Ma grand-mère s’éclatait à accorder son maté selon la saison, ses envies ou ses invités.

Les deux argentinophiles lancent donc fin mars 2020 leur première gamme de neuf recettes d'infusions à base de maté, de fruits, d'épices et de plantes : Maté exotique, Maté Tatin, Maté floral, Maté fruits rouges... Au mois de novembre de la même année, ils se lancent dans la vente de maté à des commerçants indépendants, pour enfin ouvrir leur propre atelier en mai 2021.

Un peu plus qu’une boisson chaude

Tout d’abord, Florian et Nina s’engagent à ne vendre que les meilleurs produits. “Toutes nos recettes sont à base de maté vert bio de très bonne qualité, qui coûte entre trois et quatre fois plus cher que le maté traditionnel, car il est bio et trié.” L’étape de la sélection est délicate, et Nina et Florian ne transigent pas. “On ne prend que les feuilles, et on les fait sécher en deux temps, au lieu de les faire brûler pour aller plus vite. Comme ça, le maté n’est pas en contact avec la fumée, ce qui peut poser des problèmes de santé et de goût.”

L'atelier d'Original Mate, où sont préparées les recettes de Nina et Florian.
L'atelier/ Original Mate

Original Mate veille à considérer le bien-être de la nature comme celui des humains. Les fournisseurs de la marque sont certifiés Fair For Life, un label de commerce équitable et de filières responsables. “Le maté est cultivé soit au nord de l’Argentine, au Paraguay et au sud du Brésil. On a choisi un approvisionnement bio, au Brésil. Ça nous tient vraiment à cœur. On veut être certains d’avoir un produit sain, sans pesticides.” Le duo est également engagé auprès des Guaranis. “On reverse une partie de notre chiffre d'affaires à l’association Wayanga, affirme Florian. Elle œuvre pour les peuples d’Amazonie, combat pour la préservation de leur culture et les aide à faire respecter leurs droits, souvent reniés par les gouvernements des pays d’Amérique du Sud.” 

Le Maté Fraîcheur d'Original Mate
Le maté fraîcheur/ Original Mate

Pour l’entrepreneur, s’engager est une question de respect et d’éthique : “Le maté a été découvert par le peuple Guarani. C’était une plante médicinale qu’ils mastiquaient, buvaient en infusion et ritualisaient. Puis les jésuites l’ont fait découvrir aux argentins qui en ont fait la boisson nationale. En plus d’avoir découvert le maté, les Guaranis, luttent contre la déforestation. Il nous paraissait donc important de soutenir Wayanga.”

Créer un maximum d’activité à Saint-Brieuc pour relancer l’économie locale

Original Mate est une aventure de longue haleine : démocratiser le maté en France, respecter l’environnement et les peuples autochtones, garantir la qualité maximum… sans pour autant négliger la relocalisation et le circuit court ! “Ça nous a tenu à cœur de faire naître Original Mate à Saint-Brieuc parce qu’on aime cette ville, mais aussi parce qu’on a tissé des liens avec des partenaires : Morgane, la photographe, Matthieu pour le travail d’infographie, par exemple. Nos cartons viennent de chez Gourio, à 10 kilomètres de chez nous.” Cette envie de créer une filière locale passe par l’élaboration de recettes hybrides. “Par exemple, Vivifiante et Détente sont deux recettes réalisées à partir de plantes du Clos Fleuri qui se trouve à Dinan, à 50 kilomètres de chez nous. C’est aussi une façon de rééquilibrer ce choix de travailler le maté qui vient de loin.”

Maté infusion détente/ Original Mate
Maté infusion détente/ Original Mate

Pour l’avenir de nouveaux partenariats vont voir le jour. Par exemple, la société Grain de Sail, située à Morlaix, vend du café et du chocolat qu’elle va chercher en voilier pour financer une flotte de voiliers cargos qui traversent l’atlantique. Un mode de transport 100% sans émissions de CO2. “C’est notre premier client professionnel, et on souhaite rester proche d’eux, car on partage les mêmes idées. On va aussi commencer à travailler avec un ESAT [Etablissement et service d'aide par le travail, une organisation qui vise à insérer dans la vie professionnelle des personnes en situation de handicap, ndlr]". Les deux entrepreneurs concoctent également des nouveautés, comme l'infusion glacée menthe, citron et basilic en ce début 2022.

Le bilan de ces deux premières années d’activités est plein de bonnes surprises, selon Nina. “Chaque pas en avant nous fait apprendre un nouveau métier. Comme on est deux, ça nous permet aussi d’apprendre l’un de l’autre. On grandit ensemble et individuellement. J’ai l’impression en deux ans d’avoir pris dix ans d’expérience de vie !”

Découvrez les infusions Original Mate !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
Clément Vauchelle
Rédacteur
Clément est étudiant en Master "métiers du journalisme" à Sciences-po Aix. Il rejoint l'équipe de Bien ou Bien comme stagiaire, afin de mettre sa plume au service d'une entreprise engagée et responsable.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles