Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Vacances insolites : comment se déplacer ?

Vacances insolites : comment se déplacer ?

temps de lecture:
Vous avez choisi des vacances insolites ? Le transport aussi peut s'avérer original...
Photo by Taylor Simpson on Unsplash

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #10 : Vacances écolo, mode d'emploi, réalisé par ID L'Info Durable]

Comment se déplacer ?

Le voyage insolite n’est pas qu’une destination, c’est aussi un trajet original qui peut s’avérer écologique et instructif. Le tuktuk fait par exemple son entrée en France. Ce taxi low cost à trois roues, très populaire en Asie, voit maintenant sa version électrique bien plus propre apparaître dans plusieurs villes de l’Hexagone. Au Havre ou à Paris par exemple ; ces métropoles ont fait le choix de promener les touristes dans ces scooters électriques peu coûteux. Connu à l’origine sous le nom de "pousse-pousse", ce transport a été motorisé dans les années 1940 par l’entreprise italienne Piaggio. Aujourd’hui, le scooter à trois roues est surtout populaire en Asie en tant que taxi local. Mais il est aussi un véhicule très polluant. À Bangalore, il est responsable de 0,44 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an, selon une étude de l’institut TERI (The Energy and Resources Institute) parue en 2018. Cependant le tuk-tuk, appelé auto-rickshaw, en Inde, tend à se verdir au moyen de l’électrification.

Tuk-tuk, taxi-bateau...

Ce mode de transport touristique est donc maintenant importé en France, où plusieurs acteurs se sont emparés du concept. T’tuk tuk, par exemple, entreprise havraise, a ainsi investi la ville de ces véhicules, proposant des balades avec guide.

Autre mode de transport, ces bateaux, sous forme de bus ou de taxi, qui transportent les usagers sur l’eau. Plusieurs villes en France l’ont adopté, permettant de désengorger les transports en commun et d’éviter les bouchons. Monaco, La Rochelle, Marseille, Nantes... Ces métropoles ont opté pour différentes versions du fameux taxi-bateau. La principauté a par exemple choisi de mettre en place un bateau solaire, tandis que le service Navibus de Nantes a plutôt opté pour un taxi à l’hydrogène.

À Lorient le bateau "Ar vag Tredan" est quant à lui électrique. Le concept tend à se développer notamment avec des initiatives qui naissent un peu partout. Comme à Paris où la Seine devrait ainsi accueillir les Seabubbles, des bateaux flottants écologiques, pour les JO de 2024. Le projet reste cependant en suspens pour cause de problèmes internes à l’entreprise.

=> Revenir au sommaire Vacances écolo : mode d'emploi 

=> Lire notre Guide du tourisme durable

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles