Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

VertVolt, un nouveau label pour choisir son électricité verte

VertVolt, un nouveau label pour choisir son électricité verte

temps de lecture:
Pour nous aider à identifier des offres d'électricité "verte" vraiment vertueuses, l'Agence de la Transition écologique lance le label VertVolt. Cette certification nous assure de rémunérer via notre facture des installations d’énergies renouvelables en France... Voire d'accélérer le développement de ces énergies dans le pays.
Ademe

L’appellation d’électricité “verte” regroupe actuellement des offres très diverses et variées. C’est pour cette raison que l’Agence de la Transition écologique a décidé de créer un nouveau label, VertVolt : 

“Parmi les offres d’électricité « verte » (70 % des offres d’électricité en France actuellement), toutes ne garantissent pas en réalité que l’électricité achetée provienne d’énergies renouvelables comme le terme « vert » pourrait le laisser penser.”

Pourquoi donc ? En réalité, les offres "vertes" s'appuient souvent sur le système des "garanties d'origine" : les fournisseurs achètent des "certificats" à des producteurs d'énergies renouvelables. Comme le précise le site des Echos, "ces attestations garantissent qu'une quantité d'électricité renouvelable équivalente à celle vendue au client a été injectée sur le réseau, mais le fournisseur [peut] alors s'alimenter sur le marché de gros".

Parmi les offres d’électricité « verte », toutes ne garantissent pas en réalité que l’électricité achetée provienne d’énergies renouvelables comme le terme « vert » pourrait le laisser penser.

Dans un communiqué, l'Ademe souligne les limites concrètes de ce système. En pratique, un fournisseur peut proposer une électricité “verte”, mais cela n’implique pas forcément “que l’électricité que vous consommez à la maison est issue d’énergies renouvelables ! Elle peut provenir en partie d’une production nucléaire"... Dans le cas, donc, où le fournisseur a acheté des certificats à des producteurs européens d'électricité d'origine renouvelable, "en proportion de l’électricité qu’il vous vend en France".

Un label, deux niveaux

Alors, pour simplifier nos choix, l’Ademe a donc créé ce nouveau label, décliné en deux niveaux :

  • Le niveau 1, “engagé” : le fournisseur achète effectivement une quantité d’électricité équivalente à celle qu’il vous vend, à des producteurs d’énergie renouvelable en France.

  • Le niveau 2, “très engagé” : même critère que le niveau 1… Et en plus, au moins 25% de cette énergie vient d’installations mises en place par des collectivités territoriales avec une gouvernance partagée, ou d'installations récentes, construites sans soutien public. 

Pour permettre de mieux comparer les offres, les fournisseurs doivent préciser des informations essentielles (comme la provenance de l’électricité, par exemple). Enfin, pour bénéficier du label, les fournisseurs doivent mettre en place des mesures pour sensibiliser les consommateurs et consommatrices aux économies d’énergie. 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Lucie de la Héronnière
Responsable éditoriale
Lucie a travaillé pendant une dizaine d'années pour la presse et l'édition. Sa spécialité ? L'alimentation et ses enjeux. Pour Bien ou Bien, elle plonge désormais dans toutes les facettes de la consommation responsable.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles