Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Combien de vêtements dorment dans nos placards ?

Combien de vêtements dorment dans nos placards ?

temps de lecture:
Au fil des années, nos vêtements s’entassent et nos armoires pleines à craquer ne désemplissent pas. En effet, nous avons tendance à acheter beaucoup de vêtements mais pas tellement à s’en débarrasser. Résultat : nous ne portons en moyenne que 30 % des vêtements que nous possédons.

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #3: La mode éthique dans nos dressings, réalisé par ID L'Info Durable.]

10 jeans, cinq manteaux, sept vestes... Et la moitié encore neufs portant toujours l’étiquette d’achat. Nombre d’entre nous sont concernés par ces faits ! En moyenne, on estime que 70 % des vêtements que nous possédons ne sont jamais portés.

De la surconsommation dictée par la fast fashion

Difficile de résister à cette nouvelle paire de baskets qui vient de sortir. À ce petit haut tellement soldé que ce serait idiot de ne pas l’acheter. À ce superbe manteau qui remplacera celui de l’an passé déjà bien trop abîmé. Entre réductions à outrance, nouveautés sans arrêt et usure trop rapide, on finit souvent, consciemment ou pas, par se laisser aller à la surconsommation, nerf de la guerre de l’industrie de la fast fashion.

Un gâchis qui vaut des milliards

En plus de consommer plus que de raison, on recycle peu. Le gâchis de vêtements jetés pourtant encore en état d’être portés représenterait jusqu’à 460 milliards de dollars de pertes chaque année. Parmi les quatre millions de tonnes de textiles jetés à travers l’Europe, on estime que 80 % d’entre elles finissent à la poubelle, au beau milieu des ordures ménagères, terminant ainsi leur vie enfouies ou incinérées.

Selon l’ADEME, 600 000 tonnes de vêtements en moyenne sont mises sur le marché français chaque année parmi lesquelles 210 000 tonnes seulement sont collectées et triées. Ces chiffres représentent 9,2 kg par Français pour 3,2 kg de tri.

Dans l’Hexagone, l’organisme Eco TLC, agréé par les pouvoirs publics, est notamment en charge de ce tri. L’an passé, près de 59 % de la collecte avait été réutilisée, alors que 41 % était recyclée. En d’autres termes, une partie de la collecte a été revendue ou donnée en son état alors que la seconde a connu une revalorisation de ses matières pour de nouvelles applications.

=> Revenir au sommaire La mode éthique dans nos dressings

=> Lire notre Guide de la mode

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles