Bcorp
💌 Inscrivez-vous à la newsletter des marques engagées et recevez un code -10%* sur Ulule Boutique ! * Valable sur toutes commandes hors livres et frais de port. Non cumulable.

Diffuseurs d'huiles essentielles : à utiliser avec précaution !

Diffuseurs d'huiles essentielles : à utiliser avec précaution !

temps de lecture:
Une maison qui fleure bon l’eucalyptus ou le jasmin, grâce à la diffusion d’huiles essentielles, des substances naturelles et délicieusement odorantes… La promesse est attirante. Pourtant, ces appareils diffusent des composés organiques volatils et doivent être utilisés avec précaution.
Photo by Jopeel Quimpo on Unsplash

Gare aux délicates effluves des huiles essentielles ! En effet, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) “appelle à la vigilance” et insiste sur “la nécessité de mieux informer les consommateurs sur les précautions d’utilisation” des sprays et diffuseurs à base d’huiles essentielles… Et notamment les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques comme l’asthme.

Pourquoi ? L’Anses a identifié des cas d’”effets indésirables en conditions normales d’utilisation, notamment des symptômes irritatifs des yeux, de la gorge et du nez, et des effets respiratoires”. En grande majorité de faible gravité, ces irritations peuvent être liées “à des huiles essentielles riches en phénols ou en cétones, irritantes pour les voies respiratoires et inadaptées à l’inhalation ou à leurs diffusions par le biais d’un spray ou d’un diffuseur”.  

Des COV qui sentent bon

Par ailleurs, les huiles essentielles émettent des COV, des Composés Organiques Volatils. Cette vaste famille compte des composés chimiques naturels et synthétiques qui présentent une caractéristique commune : la volatilité à température ambiante. Autrement dit, on va pouvoir les respirer facilement…

Ces composés organiques volatils peuvent être irritants. De plus certains COV “peuvent constituer une source de pollution de l’air intérieur”. D’ailleurs certains mélanges d’huiles essentielles, destinés à être utilisés en diffusion dans l’air, sont étiquetés d’un pictogramme de danger. L’association de consommateurs UFC-Que Choisir met par exemple précisément en garde contre les messages publicitaires et la mention “assainissant” pour un spray aux huiles essentielles spécifique : “En utilisant ce genre de produits, alors qu’on croit bien faire, on charge en fait l’air de son domicile en substances polluantes au lieu de l’assainir comme promis”.

On sent poindre la déception si vous vous êtes innocemment offert un diffuseur d’huiles essentielles. Ces substances, aussi naturelles soient elles, ne sont pas anodines. Pour continuer à en profiter, gardez en tête les conseils suivants : 

  • Utilisez le diffuseur d’huiles essentielles pour des occasions particulières et ponctuelles, comme un moment de détente… Mais jamais comme une routine du quotidien !

  • Privilégiez les diffuseurs à froid, car la chaleur dénature les molécules chimiques. 

  • En diffusion dans l’air, évitez les huiles essentielles contenant des terpènes (c'est à dire les huiles essentielles d'arbres et d’arbustes résineux). Ces molécules chimiques sont de puissants irritants oculaires et respiratoires. À long terme, elles peuvent également entraîner des effets néfastes sur le système nerveux.

  • Après toute utilisation, aérer 10 minutes en faisant un courant d’air ou 15 minutes dans une pièce fermée. L’idée est d’évacuer le surplus de COV présents.

  • Et bien sûr, conservez les produits hors de portées des enfants !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Elodie Lapierre
Rédactrice spécialisée en santé environnementale
Titulaire d’un Master Méthodes de Recherche en Environnement, Santé et Toxicologie, Elodie a à cœur d’informer et de sensibiliser aux idées reçues afin de permettre à chacun et chacune de faire des choix éclairés.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles