Bcorp
🌞 Bien ou Bien organise un grand tirage au sort de l'été avec Ulule Boutique et GreenGo : participez et tentez de gagner 500€ de cartes cadeaux !

Ces objets réutilisables bien utiles (mais attention aux faux amis !)

Ces objets réutilisables bien utiles (mais attention aux faux amis !)

temps de lecture:
Certains objets peuvent être de véritables alliés dans le cadre d’une routine zéro déchet. Mais attention à ne pas céder aux modes : acheter une nouvelle gourde juste parce qu’on la trouve plus belle que celle que l’on a déjà, multiplier les tote bags... Gardons-les pour la vie (ou presque) en les entretenant bien !
Photo by Annie Spratt on Unsplash

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #6 : Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d'emploi, réalisé par ID L'Info Durable.]

Le tote bag (à ne pas collectionner !)

C’est un indispensable pour éviter les sacs en plastique ou en papier achetés à la caisse. On en garde deux ou trois grands pour les courses, et un petit au bureau pour son repas du midi. Et c’est tout : pas question d’en acheter tous les quatre matins ! Et nous pouvons d’ailleurs aussi refuser ceux que l’on nous propose gratuitement.

La gourde (attention, ce n’est pas une mode)

On peut tomber dans le même piège que pour le tote bag ici : une gourde à la maison, c’est bien, six, c’est vraiment exagéré. On peut à la limite en avoir une grande pour le sport et une petite ou de taille moyenne à emmener partout, en vacances, au bureau... De nombreuses marques imaginent des gourdes très jolies, fleuries ou colorées : pourtant, son intérêt est d’être un objet réutilisable pour des années, visant à éviter les bouteilles en plastique. Les collectionner, c’est mettre de côté toute idée de démarche écoresponsable. Pensons à bien la nettoyer régulièrement avec un goupillon !

Des cotons lavables

Plutôt que de jeter quotidiennement des disques de coton après avoir appliqué sa lotion ou son démaquillant, pourquoi ne pas utiliser du coton lavable ?

Des contenants en verre

Pour les féculents à la maison, pour les restes mais également pour les repas du midi au bureau, on opte pour des contenants en verre. Une première raison : le verre ne contient pas, contrairement à certains plastiques, de phtalates ni de bisphénol pouvant être transmis à nos aliments. Par ailleurs, le plastique est plus complexe à recycler que le verre. Côté courses, qui dit bocaux en verre dit achats en vrac.

Un oriculi

Il s’agit d’un petit bâtonnet en bois recourbé réutilisable. Avec lui, terminé les cotons-tiges (qui disparaissent de toute façon de nos commerces) ! Attention, il ne faut surtout pas l’enfoncer trop loin dans l’oreille au risque d’endommager le tympan.

Mais encore...

Des bandes de tissu à récupérer sur de vieux vêtements à utiliser comme chiffons pour remplacer l’essuie-tout, un chargeur de piles pour dire adieu aux piles jetables, du shampooing solide pour éviter les flacons, une cafetière italienne ou à piston pour dire stop aux filtres (à moins d’utiliser des filtres réutilisables) et surtout aux capsules, une cup, des serviettes ou des culottes menstruelles pour éviter les tampons et les serviettes hygiéniques...

=> Revenir au sommaire Se mettre (vraiment) au zéro déchet: mode d’emploi

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles