Bcorp
🌞 Bien ou Bien organise un grand tirage au sort de l'été avec Ulule Boutique et GreenGo : participez et tentez de gagner 500€ de cartes cadeaux !

Un Toxi-score pour évaluer la nocivité de nos produits ménagers

Un Toxi-score pour évaluer la nocivité de nos produits ménagers

temps de lecture:
Plusieurs organismes scientifiques vont commencer à élaborer la méthode de calcul d'un futur Toxi-score, un outil pour noter les produits ménagers, à l'image du Nutri-score. Cette nouvelle étiquette devrait apparaître sur les emballages en 2022.
Photo by Anton on Unsplash

Au printemps, la ministre de de la Transition écologique et solidaire Barbara Pompili a annoncé la création d'un Toxi-score, un indicateur signalant la nocivité des produits ménagers, apposé sur les emballages à partir de 2022. ”Aujourd'hui, les étiquettes de ces produits sont très complexes. On ne sait pas très bien comment s'en servir. Il faut qu'on sache au premier coup d'œil s'il faut prendre des précautions d'utilisation, par exemple mettre des gants ou bien aérer la pièce”, expliquait-elle alors à France Info. Cet étiquetage devrait concerner tous les produits ménagers : nettoyants pour sols, lessives, produits pour lave-vaisselle, désinfectants, sprays pour cuisine et salle de bains…

Le Journal du Dimanche vient d'indiquer que l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), Santé Publique France et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) vont être saisis d'ici la fin de l'année pour élaborer la méthode de calcul permettant de classer les produits ménagers selon leur nocivité.

Ce qui est d'ors et déjà certain, c'est que ce Toxi-score prendra la forme d'une étiquette, sur le modèle du Nutri-Score ou de l'indice de réparabilité. Celle-ci comprendra donc certainement une note allant de A à E et un code couleur. Cette note prendra en compte la lisibilité des informations, l'analyse de la composition et les impacts sur la santé. L'étiquette indiquera également les précautions d'emploi (porter des gants, aérer la pièce...).

Un futur outil utile

Des informations qui seront très utiles pour les consommateurs et consommatrices... En décembre 2020, l'UFC-Que Choisir a étudié la composition de 244 produits ménagers. Le résultat est peu reluisant : "à rebours des promesses d’innocuité souvent affichées sur les emballages, près d’un produit décrypté sur 2 (44 %) regorge de composés dangereux."

Il faudra aussi convaincre les fabricants de l’adopter : dans un premier temps, il ne devrait pas être obligatoire.

Mais, selon un article du magazine de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), il faudra sans doute surmonter "de nombreux obstacles" avant de voir cet étiquetage fleurir sur les emballages : la présence de milliers d'ingrédients potentiellement toxiques dans la composition de ces produits, la nécessaire et complexe prise en compte des différentes vulnérabilités des personnes (enfants, femmes enceintes) et surtout le manque de données sur de nombreuses substances. Le Toxi-score sera sans doute plus difficile à mettre en place que le Nutri-score. De plus, comme le précise l'Inserm, "il faudra aussi convaincre les fabricants de l’adopter : dans un premier temps, il ne devrait pas être obligatoire".

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'autrice
Filomène Netter
Rédactrice
Rédactrice pour Bien ou Bien, Filomène travaille sur la responsabilité sociétale des entreprises à l'école de commerce de Montpellier. Se sentant concernée par ce sujet, elle vous partage ses connaissances.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles