Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Alimentation carnée : pourquoi pose-t-elle question ?

Alimentation carnée : pourquoi pose-t-elle question ?

temps de lecture:
Chaque seconde, 10 000 kilos de viande seraient consommés dans le monde entier selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). À ce rythme, plusieurs questions se posent à bien des égards : éthique, écologique et sanitaire. Mais concrètement, qu’est-ce qui pose problème ?
Photo by Mary Winchester on Unsplash

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #2 : L’écologie dans nos assiettes, réalisé par ID L'Info Durable.]

La production alimentaire, responsable d’un quart des émissions humaines

À l’échelle industrielle, la production de denrées nécessite de l’eau, des terres – dans lesquelles on injecte des produits de traitement : pesticides, herbicides, fongicides... -, des machines à récolte, des véhicules de transport. Au total, l’ADEME estime que l’ensemble de la chaîne du secteur pourrait représenter jusqu’à un quart des émissions totales de la planète.

La viande, ennemie du régime "éco-friendly" ?

L’impact environnemental de la viande – notamment pour les ovins et les bovins - est d’autant plus important que la chaîne de production s’allonge. D’après l’ADEME, la production d’1 kg de viande émet entre 5 et 10 fois plus de gaz à effet de serre qu’1 kg de céréales. Cette flambée s’explique notamment par la nécessité de produire des aliments pour nourrir les bêtes.

"Et en élevage industriel, une grande partie de ces aliments (souvent OGM) proviennent d’Amérique du Sud, de terres issues de l’Amazonie et contiennent donc ce que l’on appelle de la déforestation importée", précise Jean-Luc Fessard de Bon pour le climat. En France, 70% de la surface agricole sert à produire de l’alimentation animale.

À cela s’ajoutent les émissions de méthane liées à la digestion des ruminants : en 2015, ce puissant gaz à effet de serre, estimé 28 fois plus nocif que le CO2 sur un siècle, comptait pour 16 % des émissions totales dans le monde selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Attention toutefois, le calcul de l’empreinte environnementale de chaque aliment est complexe. Si de nombreuses études ont été publiées sur le sujet, les pratiques régionales, les sols, les habitudes agricoles varient d’un bout à l’autre de la planète. Le bilan carbone d’un bœuf américain ou français peut donc être radicalement différent.

Quelle alimentation dans le monde de demain ?

Selon le dernier rapport de l’ONU, la population mondiale devrait atteindre les 9,7 milliards d’individus à l’horizon 2050. Soit autant de bouches à nourrir. Et à en croire les projections de la FAO, la population de demain sera dans son ensemble plus riche et plus urbaine. Selon les analystes, la demande alimentaire devrait continuer de croître, exigeant d’augmenter considérablement la production mondiale (de + 70 % dans le monde en 2050, et jusqu’à + 100 % dans les pays développés).

Pour répondre à ces besoins, la production annuelle de céréales devra augmenter d’un milliard de tonnes (pour atteindre les 3 milliards), et celle de viande devra presque doubler (de 250 à 470 millions de tonnes). Mais comment répondre à cette demande alors que l’on sait déjà aujourd’hui que nos modèles agricoles tirent sur la corde, jusqu’à épuiser les ressources ? Pour Jean-François Hocquette, directeur de recherche à l’INRAE, "si on réduisait le gaspillage alimentaire de moitié, nous serions en mesure de nourrir la population humaine beaucoup plus facilement. Quelques études ont montré que nourrir neuf milliards de bouches est réalisable avec notre production actuelle".

=> Revenir au sommaire L'écologie dans nos assiettes

=> Lire notre Guide de l'alimentation durable 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles