Tentez de remporter 500 € en participant à notre tirage au sort ! 🎁

Comment mieux choisir sa viande ?

Comment mieux choisir sa viande ?

temps de lecture:
En consommant moins... Et mieux ! Pour cela, des labels peuvent nous aider à y voir plus clair.
Photo by Charlie Solorzano on Unsplash

[Cet article a été initialement publié dans le guide IDÉES PRATIQUES #2 : L’écologie dans nos assiettes, réalisé par ID L'Info Durable.] 

La viande est une source riche de divers nutriments, tels que les protéines, le magnésium, le fer... Mais selon les études INCA (Études individuelles nationales des consommations alimentaires) réalisées par l’Anses, nous consommons 45 % de protéines en trop chaque jour par rapport à nos besoins nutritionnels. Et les protéines animales représentent 61 % des apports journaliers.

Sans aucun risque, il est donc possible de réduire sa consommation de viande au quotidien. La première règle : consommer moins. La deuxième règle : consommer mieux ! Alors quand c’est jour de viande, autant bien la choisir. À l’image des recommandations de l’ADEME sur le sujet, qui préconise : "Consommez moins de viande et de poisson, en privilégiant la qualité et le local. Vous pouvez alors opter, avec un budget constant, pour des produits issus de filières plus durables et de qualité : viande bovine issue de pâturages, volaille de plein air".

Consommez moins de viande et de poisson, en privilégiant la qualité et le local.

Et en prime, "certains types d’élevage contribuent à l’équilibre écologique des territoires : biodiversité, fertilité des sols… C’est aussi une manière de soutenir l’agriculture locale (environ 25 % de la viande bovine, 30 à 40 % de la volaille et 35 % de la viande de porc consommées en France sont importées)". Préférez donc la qualité à la quantité : des labels alimentaires existent pour nous guider dans les étals.

À surveiller également, pour la viande :

VBF

Viande Bovine Française (VBF)

Ce label assure la provenance de la viande. Il certifie que l’animal est né et a été élevé et abattu sur le sol français.

Label rouge

Label Rouge

Ce label officiel, propriété du ministère de l’Agriculture, s’applique à différents types de produits et certifie que les conditions de production et de fabrication répondent à un savoir-faire de qualité. Il associe l’éleveur au boucher dans le respect d’un strict cahier des charges. Des contrôles sont également effectués par des organismes indépendants

AOC

L'AOC (Appellation d’origine contrôlée)

Appliqué à tout type de produit, ce label garantit lui aussi un savoir-faire traditionnel dans une zone géographique donnée. Comme pour le vin de Bordeaux, ou encore le fromage de Roquefort en Aveyron...

Le label AOP (appellation d’origine protégée)

L'AOP (Appellation d’origine protégée)

Celui-ci s’applique à l’échelle européenne. L'AOP garantit par exemple que le jambon de Bayonne est au minimum produit ou transformé dans cette région.

Du côté de la santé

Nombre d’analyses s’accordent à dire que la consommation de viande des Français tend à diminuer avec les années. Et les raisons de ce désamour ne manquent pas. Convictions écologiques, bien-être animal, mais aussi... Santé. Outre divers scandales, comme celui de la vache folle, ou encore de la viande de cheval présente dans des plats de lasagnes, rappelons que l’OMS a classé la viande rouge comme “probablement cancérogène” en 2015 et la charcuterie comme “cancérogène”.

=> Revenir au sommaire L'écologie dans nos assiettes

=> Lire notre Guide de l'alimentation durable 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
À propos de l'auteur
ID L'info durable
#TousActeurs
Le premier média en France à proposer une information rigoureuse sur le développement durable associée systématiquement à des solutions concrètes pour agir à son échelle.

Tags associés à l’article

Ces articles pourraient vous plaire...
Ces articles pourraient vous plaire...
Voir tous les articles